Conseiller en image

Le (la) conseiller(ère) en image aide son client à mettre en valeur sa personnalité et son apparence. Lorsqu’il ou elle est personal shopper, ce ou cette professionnel(le) va proposer également un service d’achat pour ses clients, consistant à sélectionner, chercher et leur présenter des produits, en fonction de leurs besoins. 

Look, morphologie, confiance en soi… quelles sont ses missions ?

Lorsqu’il est spécialisé dans la mode, le conseiller en image – personal shopper accompagne et conseille ses clients lors de leurs achats de vêtements ou dans la gestion de leur garde-robe. Maîtrisant les codes vestimentaires et la colorimétrie et après avoir cerné les attentes de ses clients, le conseiller part, seul ou avec eux, à la recherche des vêtements dont ils ont besoin en fonction de leur goût, leur morphologie, leur style vestimentaire et de leur budget. 
Le conseiller en image peut aussi être amené à conseiller des demandeurs d’emploi avant de se présenter à des entretiens d’embauche. L’objectif : améliorer leur impact visuel tout en renforçant leur confiance en eux.

Compétences/Qualités nécessaires pour devenir conseiller en image

Pour exceller dans ce domaine et dans tous les métiers liés au luxe, à la mode et au design, le savoir-faire est tout aussi important que le savoir-être. C’est même la clé pour attirer une clientèle fidèle.

Parmi les compétences et qualités attendues :

  • Sens de l’esthétique, bonne observation
  • Disponibilité, sens de l’écoute, bon psychologue
  • Habileté manuelle, savoir-faire technique
  • Savoir faire preuve d’écoute et d’empathie

Formation : comment devenir conseiller en image ?

Pour accéder au métier de conseiller en image ou personal shopper, une certification professionnelle de niveau 4 minimum est indispensable. Plusieurs formations délivrent ce sésame, mais avant de vous lancer, vérifiez bien que l’établissement est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Quelles études suivre pour devenir personal shopper ?

Pour devenir personal shopper, l’ISG Luxury Management propose un cursus entièrement dédié aux métiers du luxe, de la mode et du design. La formation dispense savoirs fondamentaux, savoir-faire technique et savoir-être. Préparés en 3 ou 5 ans, tous les cursus sont certifiés par l’État niveau 6 (Bac+3) et 7 (Bac+5).

Durant ces formations, les étudiants acquièrent des compétences dans des domaines variés et complémentaires, notamment en marketing du luxe et en communication, droit des marques de luxe, mode et prêt-à-porter, relations publics et relations presse dans le luxe, design du luxe, management interculturel, langues vivantes étrangères…

A ce cursus s’ajoutent des spécialisations accessibles dès la 3e année permettant aux étudiants d’affiner leur projet professionnel et de mettre en pratique dans le secteur d’activité de leur choix leurs compétences de futurs managers :

Luxury Marketing :

  • Marketing et communication des produits de luxe
  • Joaillerie
  • Hôtellerie
  • Tourisme et Palaces
  • Gastronomie
  • Parfumerie
  • Cosmétique et Spa
  • Design
  • Œnologie
  • Horlogerie

Fashion Management :

  • Marketing et Merchandising de la mode
  • Haute couture
  • Diversification de la mode : Parfumerie et Cosmétique
  • Accessoire et Maroquinerie
  • Prêt à porter homme, femme , enfant
  • Make-up et hair dress
  • Mode et relooking
  • Sourcing : matières premières, tissage et textile

Les différents Bachelor de l’ISG Luxury Management permettent aux étudiants d’apprendre en mode projet et de s’enrichir de compétences recherchées par les recruteurs. Chaque année du programme est aussi ponctuée par un stage en entreprise dont la durée s’accroît au fil des années de la 1ère à la 5ème année. Aussi, le MBA peut être effectué en alternance.

L’inscription à l’ISG Luxury Management peut s’effectuer directement dans l’une des 6 écoles de Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes et Nice. L’admission en 1ère année est accessible aux bacheliers. Il est possible d’intégrer le cycle Bachelor en 2e ou 3e année, après avoir validé un Bac+1 ou Bac+2, un BTS ou BUT d’origines diverses. L’admission en MBA se fait sous condition d’avoir validé un niveau Bac+3 dans le secteur du luxe ou d’autres secteurs associés.

Relooking, conseil/coaching en image : quelles opportunités en France ?

Ce métier s’adresse en particulier à des professionnels des métiers du luxe et de la mode qui proposent ce type de services à une clientèle souvent aisée et désireuse d’être accompagnée dans ses choix (coiffeurs, esthéticiennes, boutiques de prêt-à-porter…). Aussi, certains professionnels s’établissent comme conseiller en image à part entière pour apporter un service personnalisé à une clientèle venue du monde entier.

Le conseiller en image peut exercer en tant que salarié dans des secteurs variés tels que la mode, le luxe, l’esthétique, l’hôtellerie, la coiffure… il peut également travailler de manière indépendante, en tant que freelance et/ou créer sa propre structure.

Venu des États-Unis, le métier de personal shopper répond à une demande très forte de la société… Les offres d’emploi sont toutefois moins nombreuses en France.

Évolution professionnelle

L’évolution naturelle de la profession est de fonder sa propre entreprise/agence de relooking ou de prendre la direction d’une agence de conseil en image.

Quel est le salaire d’un conseiller en image et personal shopper ?

Le salaire d’un conseiller en image/d’un personal shopper peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs tels que l’emplacement géographique, son expérience, sa clientèle et son niveau de notoriété. Certains conseillers en image et personal shoppers facturent à l’heure, d’autres proposent des forfaits de services. Certains peuvent également recevoir des commissions sur les achats de vêtements ou d’accessoires effectués par leurs clients.

Le salaire d’un conseiller en image débutant avoisine le Smic mais le coût des prestations peut être relativement élevé, dès lors que le professionnel bénéficie d’une bonne notoriété ou s’il travaille dans une agence prestigieuse. 


Redactrice
Author: Redactrice

A lire également